Penzu, un outil d’écriture au quotidien

Il n’est un secret pour personne que l’intimité revêt des formes nouvelles depuis l’avènement du Web, notamment au niveau de sa diffusion. En effet, de nombreuses personnes exposent leurs états d’âme sur Facebook, sur Instagram ou, pour les plus appliqués, sur un blogue personnel. C’est une erreur, nous le savons tous, car ces textes peuvent se retourner contre nous un jour ou l’autre, que ce soit dans notre vie personnelle ou professionnelle. Par ailleurs, on ne disparaît pas du Web aussi facilement qu’on passe un vieux texte manuscrit dans une déchiqueteuse, car le fait de supprimer un post sur Facebook ne signifie pas nécessairement qu’il n’en subsiste pas de traces sur un serveur. Et ce qui vaut pour Facebook vaut aussi pour un blogue dont les billets peuvent être repérés et dupliqués par les robots du Web. Il s’avère donc déraisonnable de consigner sa vie intime sur un blogue que n’importe qui peut archiver à notre insu… et que, la plupart du temps, nous sommes bien incapables d’archiver nous-mêmes !

Heureusement il existe maintenant des applications qui permettent à la fois de consigner des écrits intimes et de les archiver par la suite de façon sécuritaire. Des applications Web comme Penzu, par exemple.

Penzu est destiné à ceux et celles qui souhaitent tenir un journal intime. Comme vous le savez, il est loin le temps où l’adolescent (souvent une adolescente, par ailleurs, les jeunes filles s’adonnant plus largement à la pratique du journal intime que les jeunes hommes) consignait ses écrits personnels dans un cahier à reliure qu’il glissait ensuite sous son oreiller avant de partir à l’école. Chacun ayant son téléphone en poche, et une tablette sur son bureau, d’autres moyens d’écriture s’offrent à nous pour s’exprimer, y compris pour nos écrits intimes.

J’ai découvert Penzu en lisant un article d’Isabelle Campone publié dans Le Devoir en mars 2016, article initialement publié dans le journal suisse Le temps. Parmi les différentes applications Web que recense cet article, Penzu a immédiatement attiré mon attention. Je l’ai adopté puis, au bout d’un mois ou deux, l’ai abandonné au profit d’un outil de prise de notes. Mais je viens de l’adopter de nouveau pour des raisons de respect de la vie privée, de ma vie en l’occurrence. Pourquoi ? Parce que Penzu permet de faire ce que la plupart des blogues ne permettent pas : conserver son journal (entièrement ou partiellement) en l’exportant en un fichier PDF protégé. Bref, avec Penzu, l’archivage de son journal intime est possible et ce, de manière toute simple.

Voici quelques avantages que vous découvrirez en utilisant Penzu :

1) Il s’agit d’une application Web, donc aucun logiciel à installer;
2) Une application mobile est disponible sur Androïd comme sur Apple;
3) Penzu dispose d’un module d’édition assez complet pour vous permettre d’écrire dans un rendu sobre et élégant;
4) Il permet également d’attribuer des mots-clés (tags) à chacun de vos textes;
5) Les sauvegardes sont automatiques, même si on peut le faire manuellement si nous craignons de perdre des données;
6) Les textes sont exportables en PDF, tant au niveau du texte lui-même (entrée) que du journal en entier;
7) Un texte est partageable, soit en générant un lien public, soit en envoyant le texte sélectionné par courriel;
8) Enfin, l’ensemble du journal est exportable en format PDF.

Là où il y a des avantages, il y a forcément des inconvénients. Les voici :

1) Bien que Penzu soit un pur produit canadien, il ne fonctionne qu’en anglais… En revanche, la langue de l’interface a peu d’importance et, si votre langue par défaut est le français sur votre appareil (paramètres de votre téléphone, de votre tablette ou de votre ordinateur), l’outil de correction orthographique sera opéré dans votre langue;
2) La version gratuite de Penzu s’avère très limitée… Pour dire la vérité, il suffit davantage d’une version d’essai. Mais si vous êtes satisfait, vous passerez rapidement à la version « Pro ». Ce n’est pas cher, ne vous inquiétez pas : moins de 20 $ par année. Et après quelques jours d’utilisation de la version gratuite, Penzu vous fera une offre…

Penzu s’avère une application dédiée à la tenue d’un journal intime. Sur son blogue, vous pourrez lire (en anglais) quantité de billets sur l’importance thérapeutique de l’écriture intime. Pour ma part, je l’utilise dans un autre but. En effet, j’utilise Penzu pour maintenir ma discipline d’écriture de 500 mots par jour. Certains marchent un certain nombre de pas ; moi, j’écris une certain nombre de mots… C’est comme ça. Mais peu importe les raisons pour lesquelles vous utilisez Penzu, vous constaterez rapidement qu’il s’agit d’un formidable outil de rédaction au quotidien,un outil qui vous permettra, en plus, d’archiver vos écrits intimes, cette manifestation concrète du juste retour vers soi essentiel à l’équilibre des hommes et des femmes.

2020-05-15