Les mots de la fin

Billets récents


Au salon funéraire

Daniel Ducharme | Fiction | 2024-04-15

J'estime que la vieillesse, la vraie vieillesse, se déroule dans ce laps de temps compris entre 65 et 80 ans. Elle s'étend donc sur une période de quinze années. Avant, c'est à dire à partir de 55 ans, on s'y prépare. Après, on a atteint l'espérance de vie, donc le corps et l'esprit déclinent rapidement. Il s'agit d'une norme, pas d'un principe absolu. Mais cette norme est validée par le fait qu'au Canada, par exemple, la retraite fédérale est fixée à 65 ans [...]

Conversation avec deux Africaines sur la démocratie

Daniel Ducharme | Société | 2024-03-15

Au début de son mandat, quand le gouvernement libéral de Justin Trudeau a vécu une crise diplomatique avec la Chine en raison de l'affaire de la présidente de Huawei, arrêtée à Vancouver sur ordre des Américains, je me souviens que le Premier ministre avait clamé haut et fort qu'il fallait porter les valeurs de la démocratie partout sur la planète. Un discours qu'on aurait qualifié d'impérialiste en d'autres temps mais qui ne choque personne aujourd'hui. Que voulez-vous, nous sommes davantage préoccupés par le sort des trans que par les millions de personnes vivant dans l'hémisphère sud, cet ensemble de pays qu'on considère comme un réservoir de ressources humaines, des hommes et des femmes corvéables à merci [...]

Qui se souvient de Pauline Julien ?

Daniel Ducharme | Culture | 2024-02-15

Il y a peu de temps, un peu par hasard, j'ai vu sur YouTube un reportage de Radio-Canada sur la mort de Pauline Julien (1928-1998). Souffrant d'une maladie grave, elle s'est donnée la mort le 1er octobre 1998 à l'âge de 70 ans. Dans l'émission, un ami de la chanteuse prétend qu'on se souviendra d'elle pendant longtemps et qu'elle constituera un exemple pour les prochaines générations. Or, dans une quiz - assez stupide, je l'avoue - que j'écoute chaque jour de la semaine, cinq minutes avant le téléjournal de 18 heures, les participants devaient identifier Pauline Julien à partir de certains indices [...]

Application de prise de notes : Joplin ou Standard Notes ?

Daniel Ducharme | Technologies et culture numérique | 2024-02-01

J’ai toujours eu du mal à prendre des décisions, même mineures, comme celle qui consiste à choisir une application de prise de notes pour écrire au quotidien. Il y a longtemps que j’ai fait le deuil d'Evernote, pas seulement en raison de leurs tarifs qui ne cessent d’augmenter, mais surtout parce qu’il s’agit d’un logiciel propriétaire. Pourquoi est-ce si dérangeant, me demandez-vous ? Essentiellement parce qu’ils n’ont pas pris la peine de faire une version Linux [...]

Création, tradition et transmission

Daniel Ducharme | Idées | 2024-01-15

Suis-je en panne sérieuse de créativité ? Est-ce que je commence à penser que, en raison de mon âge (de plus en plus avancé, disons-le…), il ne sert plus à rien de noircir de mots sur des pages d’écran ? Comme si, en tant que vieux, je n’avais plus ma place en ce monde. Comme si je devais mourir avant le temps… Si je n’ai plus de place en ce monde, alors que me reste-t-il ? Quel espace est-il dévolu à un vieux quand celui-ci n’a pas envie de faire des voyages organisés ou de fêter ses noces de diamant ? Une série de questions auxquelles je devrais répondre si [...]

L'Afrique dans les médias

Daniel Ducharme | Société | 2023-12-15

J'aime l'Afrique, ce n'est un secret pour personne, du moins pour ceux qui me connaissent, car j'ai vécu sept années sur ce continent aussi diversifié que tout autre continent, même si on le présente trop souvent comme un bloc monolithique dans les médias. La richesse de l'Afrique, vous savez, ne réside pas dans ses cathédrales, bien que la basilique de Yamoussoukro en Côte-d'Ivoire vaille le coup d'œil. Non, la richesse de l'Afrique, ce sont les Africains eux-mêmes, ce sont les gens, leur convivialité, leur sens du dialogue, leur joie de vivre [...]

Vivre par amour

Daniel Ducharme | Idées | 2023-11-15

Je termine un autre volume de Terremer, un roman d'Ursula LeGuin, une écrivaine américaine de fantasy. L'ultime rivage, ce troisième roman de la série, parle beaucoup de la mort, de ceux qui, par la magie, la combattent, et, ce faisant, concourent à détruire le fondement même de la vie : l'être dans toute son essence. Bien entendu, lire sur la mort me donne encore envie d'en parler, ou plutôt d'écrire moi-même sur ce sujet. La mort, que voulez-vous, je ne peux m'empêcher d'y penser [...]


Revenir en haut de la page