Culture numérique et expressions

Daniel Ducharme : auteur, lecteur, éditeur...

Rites de passage (à propos de Wondering de Vandergraaf Generator)


passages Qui que nous soyons, nous avons tous connus, au cours de notre existence, des moments de passages d'un état à un autre. Ces moments sont des périodes de transition qui, tout en étant excitantes sur le plan personnel, s'avèrent souvent déchirantes sur le plan émotionnel. Parmi ces passages, citons le premier jour d'école, le dernier jour (souvent illustré par le bal des finissants), le premier emploi, la première bière dans un bar (dans mon cas, avec mon père), le mariage (qui s'accompagne parfois, la veille, de l'enterrement de vie de garçon), la maternité ou la paternité, le départ à la retraite et, bien entendu, le passage ultime : la mort.

Il y a d'autres passages que moins de gens connaissent puisque la plupart d'entre eux naissent dans le pays qui les verra mourir. Ils concernent les immigrants, ceux qui ont changé de pays ou qui ont vécu ailleurs pour revenir chez eux. Ceux-là connaissent la douleur de quitter un lieu dans lequel ils ont vécu pour retrouver, somme toute dans la joie, leur pays, leur famille, leurs amis. Moi-même qui ai vécu dans d'autres pays, je sais de quoi je parle, car j'ai connu à trois reprises ce déchirement contradictoire... ce mélange de peine et de joie, assez caractéristique d'ailleurs de tous ces passages.

Pour nous aider dans ces moments difficiles de transition, certains ont des rituels, comme la lecture d'un poème, l'écoute d'une chanson, la visite d'un lieu. Plus jeune, j'ai connu une jeune fille qui, à chacun des événements qui allaient bouleverser son existence (en bien, rassurez vous), allait faire une balade sur le mont Royal, ce parc de Montréal situé au sommet de cette montagne qui confère son identité à cette ville. Pour s'y rendre, elle prenait le bus à la station Mont-Royal, montait jusqu'au Lac des castors et traversait la montagne pour atteindre le versant ouest. De là, sur l'esplanade du Chalet, elle contemplait le centre-ville... Voir une ville de haut donne une impression de puissance... À tout le moins, cela nous permet de voir des hommes et des femmes qui s'agitent comme des fourmis. Une fois le rite effectué, la jeune fille descendait par les escaliers qui mènent à la rue des Pins et rentrait chez elle en prenant le métro à la station McGill ou Peel.

En ce qui me concerne, quand survient un changement important dans ma vie, je pratique un rite beaucoup plus simple : j'écoute en boucle Wondering, une chanson écrite par Peter Hammill, leader du groupe rock progressif Vandergraaf Generator, un groupe qui a connu ses heures de gloire dans les années 1970. Wondering se trouve sur l’album World Record paru en 1976. Cet album est le dernier des "grands" albums de Vandergraaf. Il fait suite à Pawn Hearts (1971), Godbluff (1975) et Still Life (1976). Après, il y a eu d'autres albums, mais ce n'était déjà plus la même chose, un peu comme Genesis après Selling England by the Pound et The Lamb Lies Down on Broadway (1974).

Wondering, que l'on pourrait traduire par Je me demande en français, raconte justement un moment de transition, du moins un moment où l'existence d'un individu est bouleversée par un phénomène, d'où cette incantation finale : "Je me demande si tout cela est vrai." Les paroles ne sont pas si claires et laissent une grande place à l'interprétation. Je m'en suis d'ailleurs très librement inspiré pour un poème (Je me demande) que vous pourrez lire en suivant ce lien. Quant à la musique, elle est majustueuse, somptueuse, et s'inspire indubitablement des grandes oeuvres chorales de la tradition britannique, comme celles de Ralph Vaughan Williams ou d'Edward Elgar. On y trouve de la flûte, des cuivres et tous les types de clavier avec une nette prédominance de l'orgue. Pour ma part, cette chanson me fait beaucoup d'effet et, comme le chante lui-même Peter Hammill avec sa voix si caractéristique, elle m'aide à passer au travers des épreuves que ne manque jamais de nous apporter la vie, si belle soit-elle.

Je vous invite à écouter la chanson de Vandergraaf et, pour ce faire, vous n'avez qu'à vous déplacer du côté de YouTube.

Et vous, que faites-vous pour faciliter vos moments de transition ?


Mise en ligne le 2018-09-13 | catégorie : idées